Notre Tropical Crush puise ses saveurs exotiques du Brésil

C'est au coeur du Brésil que notre Tropical Crush puise ses saveurs exotiques.

Retrouvez dans votre tube un condensé des bonnes vibrations de l'île Ilha Grande,  une île vierge à quelques encablures de Rio de Janeiro. 

Ce vendredi sonne le coup d'envoi du célébrissime Carnaval de Rio. Avec ses chorégraphies sensationnelles, sa musique enivrante, ses costumes à paillettes, le tout agrémenté d'une touche de frivolité, le Carnaval de Rio est un cocktail irrésistible de charmes et d'énergie. 

Nous n'oserions pas prétendre que notre Tropical Crush contient tout cela!

Mais après la fête, ce que notre Tropical Crush peut vous offrir, c'est un Rooibos qui grâce à ses propriété anti-oxydants apaisera les courbatures - voir même ce petit mal de tête lancinant, un soupçon de menthe pour effacer l'haleine du matin (ou du soir ... dur dur de garder la notion du temps en plein carnaval !), et bien sûr de l'ananas pour vous emmener sous le soleil des tropiques.

Un brin d'histoire... Si la première édition édition officielle du Carnaval de Rio a eu lieu il y a trois cents ans (en 1723 pour être précis) il demeure encore aujourd'hui au panthéon des festivals hauts en couleurs. Les célébrations commencent avec le défilé de Samba qui attire des millions de personnes dans les rues. Les 200 écoles de Samba que dénombre une ville comme Rio passent l'année entière à créer les chars et les costumes qui défileront dans le - bien nommé – Sambadrome ! Côté musique, les premières à accompagner les festivités de Rio dans les années 1840 sont la polka et la valse ! La Samba n a rejoint les fêtes du Carnaval qu’en 1917. La Samba et ses rythmes envoûtants puisent leurs racines dans de vieux styles de musique Bahianais. Ce sera ensuite au cœur des favelas de Rio, au début du XXe siècle, que la Samba va se forger son caractère exalté. Mais si la Samba demeure la reine du Carnaval, elle n'en est pas la seule forme musicale. D'autres musiques traditionnelles prennent part à la fête comme le frevo, le caboclinhos et le maracatu qui incorporent percussions, capoeira, gymnastique et accessoires en plumes. Chacun de ces styles a une origine bien distincte: le Freyo est né des fanfares militaires du XIXe siècle, le Caboclinho est issu des traditions indigènes et le Maracatu, quant à lui, rend hommage aux terres ancestrales d'Afrique. Le mot Carnaval, d'origine chrétienne, dérive du latin Carne qui signifie la chair et Vale qui signifie enlever donc littéralement Enlever la chair. Aujourd'hui, le Carnaval marie le sacré au profane. Impossible de trouver l'un sans l'autre, et heureusement ! Alors que le Carnaval nous mène vers le Carême et son lot d'abstinences, LEBON vous rappelle qu'au cœur de cette ambiance de fêtes exotiques, il vous suffit de décapsuler votre tube Tropical Crush et de vous laisser aller à un petit déhanché pour que Rio soit à la porte de votre salle-de-bain ! 

LEBON vous rappelle qu'au cœur de cette ambiance de fêtes exotiques, il vous suffit de décapsuler votre tube Tropical Crush pour que flotte un air de Samba dans votre salle-de-bain! 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés